Les numéros ISBN : présentation, historique et évolution

Le numéro ISBN est absolument et irrémédiablement indissociable de l’objet-livre. Les livres, au début, leur fabrication est longue, laborieuse, coûteuse et le résultat est un unique livre très épais et très lourd.

La production de cette époque, où les œuvres sont destinées à une élite lettrée et instruite, ne nécessite pas forcément de code permettant d’identifier les œuvres. En effet, à cette époque, peu de gens peuvent se permettre une telle acquisition. Cependant, l’apparition de l’imprimerie, au milieu du XVème siècle, entraîne un changement radical en ce qui concerne la production des livres. Cette dernière connaît alors un essor important. Ainsi d’une publication unique, la production s’accélère et passe d’un ouvrage à une dizaine. Puis, l’acquisition, au fil des époques, de nouvelles techniques d’imprimerie plus efficaces, offre une formidable expansion à la production des œuvres.

Il existe donc un nombre conséquent de livres. L’évaluation de leur nombre reste d’ailleurs difficile à établir. En effet, alors que certains sont édités maintes et maintes fois afin que le texte perdure à travers les siècles et parvienne jusqu’à nous pour enrichir notre patrimoine culturel littéraire, d’autres œuvres ne sont, elles, éditées que peu de fois voire même une seule fois. Ce nombre ne cesse de changer et peut-être encore davantage vrai à l’ère du numérique et de l’inévitable livre numérique. Mais alors comment faire pour trouver le livre précis que l’on recherche ? C’est là qu’on arrive au cœur du sujet : le numéro ISBN.

Qu’est-ce qu’un numéro ISBN ?

Qu’est-ce que c’est ?

Le numéro ISBN ( International Standard Book Number en anglais) ; ce qui donne dans la langue de Molière : Numéro International Normalisé du Livre donnant l’acronyme NINL, beaucoup moins utilisé et aussi moins connu que son homonyme anglais. Il s’agit donc, comme son nom l’indique, d’un numéro. Ce numéro comprenait, au départ, dix caractères. Ce numéro ISBN connaîtra finalement une modification en janvier 2007. Ce changement opère une augmentation du nombre de caractères. En effet, de 10 chiffres et/ou lettres, le numéro ISBN passe à 13 caractères, et devient de fait le code EAN-13.

A quoi ça sert ?

Comme expliqué au point précédent, le numéro ISBN est un numéro. Cependant, si le numéro ISBN est, pour tous les livres édités, de la même forme, il est attribué de manière unique.

Autrement dit, lorsque qu’une œuvre est éditée, l’Agence Francophone pour la Numérotation Internationale du Livre ou AFNIL (cet organisme possède toutefois son représentant officiel au Québec et au Canada, mais uniquement pour la partie francophone, il s’agit de la BAnQ : Bibliothèque et Archives nationale du Québec) lui attribue un et un seul numéro ISBN. Chaque édition possédera alors son propre numéro ISBN. Un livre pourra, par exemple, avoir plusieurs numéros ISBN s’il est édité dans différentes versions : broché, relié….

Il est important de signaler que cette numérotation ne concerne pas uniquement les versions sur support papier, elle concerne également les versions dites numériques, destinées à un livre électronique. C’est-à-dire qu’un numéro ISBN sera attribué à un livre qu’il soit édité sur support papier (broché, relié comme indiqué juste avant) ou qu’il se retrouve dans un format de type PDF destiné au numérique.

Pour simplifier l’explication : une édition = un numéro ISBN. Celui-ci permettra ensuite d’identifier une œuvre dans une édition spécifique et ce de manière internationale.

Pourquoi faire ?

Comme cela a été évoqué au point précédent, le numéro ISBN sert à identifier un livre de façon plus efficace et surtout internationale. La mise en place de l’ISBN a permis de simplifier la gestion informatique. Les libraires et bibliothécaires peuvent alors gérer les commandes et les retours de façon plus efficace et plus rapide. En effet, une édition étant immédiatement numérotée par ISBN et enregistrée dans une base de donnée, cela simplifie considérablement la recherche de l’œuvre désirée. Le numéro ISBN à 10 chiffres a cependant été remplacé par un numéro EAN. Qu’est-ce que c’est ? A quoi ça sert ? Pourquoi avoir changé ? Toutes ces questions trouvent une réponse dans le développement suivant.

Qu’est-ce qu’un numéro EAN ?

Qu’est-ce que c’est ?

Depuis le mois de Janvier 2007, tous les livres qui sont édités ne sont plus codés et identifiés par un numéro ISBN à 10 caractères mais, par un numéro EAN à 13 caractères. Cet acronyme signifiant « European Article Numbering » et pouvant se traduire par « Numérotation Européenne d’Articles » est en fait un code-barres qui, comme son nom le laisse supposer, comporte 13 chiffres. Tout comme l’ISBN, il est attribué de manière unique pour un produit.

A quoi ça sert ?

Le but de l’attribution d’un numéro EAN reste le même que celui définit lors de l’attribution du numéro ISBN à savoir : la simplification pour la gestion informatique. Chaque numéro correspondant à une œuvre précise, la recherche s’en trouve plus efficace et rapide.

Pourquoi avoir changé ?

Comme cela a été exposé à de multiples reprises dans cet article, les livres sont nombreux et donc édités en grand nombre. En sachant que les versions numériques ne sont pas épargnées par la numérotation ISBN, les codes de 10 caractères sont purement et simplement arrivés à saturation. C’est-à-dire que plus aucun numéro ISBN ne pouvait être attribué de manière unique car un autre article le portait déjà ! Pour contrer cette difficulté, il a été décidé d’identifier les livres avec un numéro EAN à 13 chiffres pouvant répertorier beaucoup plus de produits : 1013 au lieu de 109. Le numéro ISBN ainsi identifié peut couvrir 1 000 000 000 de livres, le numéro EAN pourra en coder 10 000 000 000 000 !

Notre base de données ISBN en vente contient quant à elle 1 500 000 livres francophones, et est en permanente évolution; ce depuis plusieurs années.